Bourse aux jouets

Les jouets envahissent le polygone !

Le 3e samedi de novembre, c’est Noël avant l’heure à Chevigny-Saint-Sauveur. Moment très attendu aussi bien chez les vendeurs en herbe que chez les chineurs, la bourse aux jeux et jouets accueille chaque année plus de jouets et plus de visiteurs.

« L’engouement s’explique d’abord par des raisons financières », indique Martine Lavier, la ludothécaire en charge de l’organisation. « Les visiteurs savent qu’ils trouveront des jeux en bon état à prix bas. Et pour les vendeurs, c’est aussi l’occasion de se débarrasser du superflu en récupérant un peu d’argent, qui est souvent bien venu en période de fin d’année. »

Annie Aubertin, adjointe aux affaires culturelles, se félicite du succès de cette opération qui témoigne selon elle d’un changement salutaire des habitudes de consommation. « L’achat “seconde main” est aujourd’hui valorisé comme un acte éco-responsable et même parfois militant. Acheter d’occasion est un acte anti-gaspillage qui offre une seconde vie aux jeux. Il faut d’ailleurs noter que certains jeux traversent les générations sans prendre une ride, à l’image des cubes de constructions ou des petites voitures ! »

Les visiteurs sont chaque année plus nombreux et certains sont prêts à se lever tôt pour dénicher la bonne affaire ! Dès l’ouverture des portes, les curieux se précipitent vers les stands pour les découvrir et chiner la perle rare.Mais pour que tout se déroule au mieux, l’organisation est pensée de longue date. Le service culturel communal travaille en collaboration avec l’Office Culturel Chevignois qui a en charge le portage administratif de cette action. Sur le terrain, pendant près de dix jours, ce sont une vingtaine de bénévoles qui œuvrent à la réussite de la bourse en participant à l’accueil des déposants, au recensement des jeux, leur empaquetage, présentation, vente…